Les Pâques, une fête chargée de traditions mais pas que…

À nous, petits lapins, cloches et paniers d’œufs

Tout est prêt ! Les petits ramasseurs n’ont plus qu’à bien se chausser pour aller dans le jardin dénicher tous ces petits œufs si bien cachés. Ça y est ! la chasse a commencé… On court partout, on visite tous les endroits sans négliger la moindre feuille, sans oublier la plus petite touffe d’herbes… on ne sait jamais !  Puis, une fois les petits paniers bien remplis, on va compter les friandises car, s’il le faut, on courra encore, pas question de laisser sa part de chocolat et de sucre aux oiseaux. Comme ils sont beaux tous ces bonbons joliment décorés. Hum, on va se régaler. Merci les cloches !

De ces souvenirs d’enfance, on se voit confier une histoire, des traditions familiales, des coutumes régionales. Et si les Pâques sont fêtées dans le monde entier, elles diffèrent selon que l’on est français, allemand ou italien. Par exemple, en France comme en Italie ou en Belgique, les œufs sont amenés par les cloches mais pour les germaniques, ce sont des lapins qui les apportent, des lièvres pour les américains et pour les suisses, c’est un coucou.

De ces souvenirs d’enfance, on se régale les yeux à l’idée de découvrir ces jolis œufs enveloppés de papier multicolore dissimulés dans une poule, un poisson, un lapin ou tout autre sujet à la couleur qui fait saliver. C’est alors qu’on se régale la bouche toute entière à la façon d’engloutir tout ce chocolat. Confiseurs, merci ! Vous pouvez nous rendre muets comme les cloches et aussi longtemps que vous voudrez.

Traditions d’antan, traditions du renouveau

Dans le respect des traditions, les familles se réunissent pour fêter à leur façon le renouveau de la vie et de la nature. C’est aussi le temps de chasser les brumes de l’hiver, de s’habiller de neuf et de cuisiner l’agneau pascal ou, comme en Angleterre ou en Allemagne, le fameux jambon.

C’est aussi le printemps qui s’invite.  Eh bien, justement, dans certaines régions d’Italie et de Pologne, c’est l’occasion de décorer les tables sur ce thème : on y étale les fleurs de lys, les premières mousses ou de jeunes branches de forsythias sur lesquelles on a posé les œufs vidés et peints. On y trouve aussi des bougies en forme de poule, de cloches ou, comme en Suisse, en forme de puits. En Allemagne, on préfère décorer les arbres en y accrochant les œufs et en Russie, on les porte au cimetière sur la tombe des familles.

À Pâques, c’est aussi l’occasion de se montrer sous son meilleur jour, de danser dans les rues comme les anglais ou de parader le long de la 5ème avenue comme le font les américains. Au Portugal, on pratique peut-être encore le jeu de « la roulée » ou de « la toquette », le but étant de percuter l’œuf de son adversaire pour ramasser toute sa provision. Comme la défaite risque d’être amère pour le perdant, il suffira de se partager alors une brioche de Pâques, celles marquées d’une croix sur le dessus. Les italiens y ajoutent des gâteaux en forme de colombe, les russes savourent la Paska et les polonais, le baba.

De Pâques en gâteaux, c’est sacrément bon

Question pâtisserie, la France n’est pas en reste, bien-sûr et chaque région a depuis bien longtemps sa recette riche en œufs car, les poules ne faisant pas le carême, la surproduction devait être écoulée rapidement. Alors, on déguste en Lorraine la craqueline réalisée à partir d’une pâte d’amandes au beurre aromatisée au citron ou aux myrtilles tandis que les vendéens ont leur alise ou galette pâcaude. Il y a aussi les fouaces en Champagnes, les darioles à Reims, les niflettes en Bourgogne, les pagnottes en Forez. En Auvergne, on a les fougassons et plus particulièrement à Beaumont les cornards, gâteaux en forme de corne. On trouve aussi d’autres pâtisseries aux formes symboliques comme les couronnes à Albi avec les gimblettes, à Sartène avec les caccavelli ou encore avec l’échaudé de Nice. Les cavagnats de Menton, eux, sont en forme de panier, ceux de Touraine ressemblent à un fer à cheval et en Alsace, ces gâteaux, très appréciés, ressemblent plutôt à un agneau.

Tous ces délices à partager en famille ou entre amis font de Pâques une fête encore très populaire.