Noël au pied du sapin, la magie du lendemain

Tradition du sapin, rêve et décoration

Eh ! Toi qui vis sur le toit du monde, regarde… regarde autour de toi à mille lieux à la ronde,  tu vois ce qui apparaît en vert ou tout blanc selon les matins d’hiver, sais-tu qu’il est roi en sa forêt ? Eh, Toi qui viens de si loin, oui Toi, l’homme à la barbe blanche, sais-tu qu’il faut prendre soin de son pied comme de ses branches ? Ici, parmi les feuillus, tout nu en cette saison, tu en verras partout à cette altitude. Crois-tu qu’il en existe un dans cette multitude qui se détournerait du chemin pour faire plaisir à un gamin un soir de réveillon ? Eh, Toi le géant qui aime tous les enfants, ferme tes yeux ronds et imagine-le pour de bon se parer de mille feux. Soit heureux, c’est pour Toi qu’il brille et c’est pour Toi, grand malin, que le sapin s’invite dans les familles, qu’il est, pour quelques soirs, le cœur de la maison… Oui, c’est pour Toi toutes ces préparations. Viens vite, viens voir comme c’est beau ! Eh, Père-Noël, charge tes bras de cadeaux et dépose-les sans bruit car c’est bientôt la nuit Noël !Noel au pied du sapin

Tradition de Noël, magique et éternel

Et quand il y a fête, on a des rêves pleins les têtes. Des vitrines s’illuminent de cadeaux adorables. On se voit en bel habit, à table jusqu’à minuit. Cette année, le sapin sera encore plus beau. On l’a choisi majestueux mais pas trop haut quand même pour y poser l’étoile de Bethléem. Il y aura des cheveux d’ange et sur les lumignons, du coton pour le rendre plus étrange. De grosses boules bien colorées orneront son corps un tantinet décharné mais pour le réchauffer on disposera des guirlandes aux reflets d’or à ses extrémités. À son pied, quelques bandes de papier, en forme de rocher s’il vous plaît, car il faut que l’arbre retrouve vie. Mais assez de palabres,  laissons la magie de Noël s’installer. Savourons le plaisir des traditions.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Le Père-Noël n’est pas le seul à apporter les cadeaux. Par exemple, en Suède, il se nomme Jul Tomte et ressemble à un lutin. En Allemagne et en Autriche, on attend Christkind, l’enfant de Jésus mais aussi Saint-Nicolas. Ce dernier est connu aussi en Grèce, en Belgique et à l’est de la France. En Italie, c’est la sorcière Béfana qui ravit les enfants. Les Russes ont adopté une autre femme, la grand-mère Babouchka qui vient dans la nuit du 5 au 6 janvier. A la même période, les Espagnols et les Mexicains attendent les rois mages.
Dans certaines régions de France comme en Savoie, le Père Noël est appelé Chalande. Il prend le nom de Père janvier en Bourgogne et dans le Nivernais. Dans le pays basque, il est l’Olentzaro et en Normandie, le Barbassionné.